Nous demandons les mesures suivantes :

  • La mise en place d’un fond de garantie permettant de centraliser toutes les demandes des victimes, qui les indemnise  en dehors de toute assurance et qui évite la discrimination actuelle selon le lieu ou type d’attentat
  • Un Guichet Unique opérationnel qui centralise l’information et soutien les victimes, avec une approche proactive.
  • Des droits égaux pour toutes les victimes, indépendamment de leur nationalité, de leur état de santé ou de toute autre considération. La reconnaissance d’être victime de terrorisme donne automatiquement les mêmes droits de base à tous.
  • Le remboursement total et urgent de tous les frais de santé physique et psychologique supporté par les victimes, en lien direct ou indirect avec un attentat.
  • Le caractère non subsidiaire de droit de pension, et ceci valable pour toutes les victimes de terrorisme.
  • Un système harmonisé dans tous les domaines qui touche les victimes de terrorisme (droit de succession, suivi psy, etc)
  • La mise en place urgente d’un système adéquat, effectif et efficient qui répond aux besoins urgents de victimes en cas de nouvel attentat.
  • Finalement, que tous les niveaux du pouvoir (fédéral, région, communauté) se mettent autour de la table et pour UNE FOIS se mettent d’accord sur une politique commune proactive, cohérente et effective pour les victimes du terrorisme. Les terroristes EUX n’ont pas fait de différence entre les wallons, les flamands, les bruxellois, les belges et les étrangers.