Karen, victime de Zaventem: “C’est la responsabilité du gouvernement de dédommager les victimes”

RTBF.BE | Guillaume Guilbert | Publié le vendredi 17 mars 2017 à 10h42

Karen Northshield n’a toujours pas quitté l’hôpital depuis le 22 mars. A 31 ans et après une vingtaine d’opérations, Karen garde l’espoir d’un jour remarcher sur ses deux jambes. Elle est cependant inquiète quant à une compensation du gouvernement et pour son avenir.

Karen est ce que l’on pourrait appeler une miraculée. Le 22 mars 2016, elle s’est présentée au check-in de Zaventem dans l’optique de prendre un avion pour rendre visite à sa grand-mère aux Etats-Unis. Cinq minutes plus tard, le cauchemar commence. Grièvement blessée par la première explosion, Karen est transportée par un inconnu en dehors de l’aéroport, où elle attend environ une heure. Elle est ensuite prise en charge par les services de secours. Quand elle arrive à l’Hôpital Erasme au milieu de nombreuses autres victimes, son cœur s’arrête trois fois d’affilée. Mais elle s’accroche et se bat pour rester en vie malgré ses nombreuses blessures à la hanche, la jambe et l’abdomen.

Lire la suite sur RTBF.BE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *