Et puis, que penser ?

Autre petit texte d’Antoine dit Tony, (notre adorable “papy” de l’association)

Ce texte a été écrit le 30 mars, 8 jours après les attentats.

 

Chers tous, merci pour vos marques d’amitié.

En réponse à quelques questions : oui, j’étais dans un wagon de cette rame de métro. Je partais seul pour quelques démarches en ville. Après avoir erré un temps que je ne peux déterminer, à la sortie de la station Maelbeek, les transports publics arrêtés j’ai mis pas mal de temps à rentrer chez moi, avec des péripéties que je raconterai plus tard.

Au moment de l’explosion, j’avais un appareil photos en poche et j’ai pris quelques clichés pendant mon évacuation du wagon puis vers la rue de la Loi, qui a pris environ une heure.

A la Bourse, dimanche dernier, j’ai été interviewé par une chaine TV suisse puis par une équipe de “Paris Match” intéressée par mon commentaire et mes photos. Ils n’avaient pas pu descendre dans la station Maelbeek. Par téléphone et rencontres, les choses se sont précisées avec eux. Je suis curieux de voir ce qu’il en sera.

Annie et moi sommes retournés à la Bourse plusieurs fois et hier en métro, à nouveau en fonction. Pas de crainte mais il me fallait “conjurer”.

Et puis, que penser ? L’indice de précaution descendra de 4 à 3 … Les djihadistes auront bien le temps et choisiront pour se rappeler “au bon souvenir”. Changement d’époque ? Je ne crois pas bien à une réaction politique tangible, déterminante, dans notre petit pays déjà presque éclaté, ou à l’échelon européen.

Beaucoup d’encres, de questions et de discussions, encore…

Bien amicalement.

Tony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *