TVLUX.BE | Publié le mardi 21 mars 2017 à 14:20 – Mis à jour le mercredi 22 mars 2017 à 08:59

Il assiste lui aussi aux commémorations des attentats du 22 mars: Pascal Férir, de Les Fossés, commune de Léglise. Il devait s’envoler pour New York avec son épouse il y a un an. Un voyage de rêve qui a viré au cauchemar.

Aujourd’hui, le couple se reconstruit. Pascal est devenu un membre très actif de l’association V-Europe qui vient en aide et rend hommage aux victimes. Dans quelques semaines, elle présentera ses propositions pour l’aide et l’encadrement des victimes.

Voir la suite sur TVLUX.BE

RTBF.BE | Guillaume Guilbert | Publié le vendredi 17 mars 2017 à 10h42

Karen Northshield n’a toujours pas quitté l’hôpital depuis le 22 mars. A 31 ans et après une vingtaine d’opérations, Karen garde l’espoir d’un jour remarcher sur ses deux jambes. Elle est cependant inquiète quant à une compensation du gouvernement et pour son avenir.

Karen est ce que l’on pourrait appeler une miraculée. Le 22 mars 2016, elle s’est présentée au check-in de Zaventem dans l’optique de prendre un avion pour rendre visite à sa grand-mère aux Etats-Unis. Cinq minutes plus tard, le cauchemar commence. Grièvement blessée par la première explosion, Karen est transportée par un inconnu en dehors de l’aéroport, où elle attend environ une heure. Elle est ensuite prise en charge par les services de secours. Quand elle arrive à l’Hôpital Erasme au milieu de nombreuses autres victimes, son cœur s’arrête trois fois d’affilée. Mais elle s’accroche et se bat pour rester en vie malgré ses nombreuses blessures à la hanche, la jambe et l’abdomen.

Lire la suite sur RTBF.BE

LESOIR.BE | Rédaction en ligne | Mis en ligne 


L’œuvre d’art « Blessés mais toujours Debout face à l’inconcevable » dédiée à la mémoire des victimes d’attentats terroristes, dont ceux de Bruxelles, est arrivée lundi vers 13H40 petite rue de la Loi, entre le rond-point Schuman et l’avenue de la Joyeuse Entrée.

Elle a été acheminée depuis les ateliers Bouvy à Sainte-Cécile (province de Luxembourg) par un semi-remorque. Cette double structure monumentale pesant plus de 2 tonnes est l’œuvre du sculpteur et acteur Jean-Henri Compère.

Le monument, de 20 mètres de long et 2 mètres de haut, est en train d’être implanté sur l’axe central piétonnier de la petite rue de la Loi sous la supervision de l’artiste. Son installation durera deux jours, jusqu’à mercredi. Elle restera sous bâche jusqu’à l’inauguration officielle qui aura lieu le 22 mars, un jour pour jour après les attentats à Bruxelles.

Lire la suite sur LeSoir.be

BX1 | 13 MARS 2017

En collaboration avec V Europe, bx1 réalise un travail de mémoire autour des événements du 22 mars. L’idée est d’enregistrer les témoignages de victimes et de ceux qui les entourent ou les ont entourés et d’en conserver ainsi une trace pour l’histoire. Ce projet est destiné à une diffusion partielle des premiers témoignages recueillis chaque soir de cette semaine.

La deuxième phase consiste à conserver l’ensemble des témoignages à destination des médias, des personnes concernées et des projets de recherche universitaire. Parmi ces témoins, des rescapés du métro Maelbeek mais aussi de l’aéroport. Des jeunes, des couples, des grands-parents… qui ne veulent pas qu’on oublie…

Voir la suite sur bx1

LALIBRE.BE | BELGA Publié le – Mis à jour le 

La cérémonie d’hommage aux victimes des attentats de Bruxelles se déroulera en trois temps, mercredi 22 mars prochain à Zaventem et à la station Maelbeek, en présence des victimes ainsi que du roi et de la reine.

Une minute de silence sera observée à Zaventem à 7h58, heure de la première explosion dans l’aéroport de Bruxelles-National. Une autre minute de silence le sera dans la station Maelbeek à Bruxelles à 9h11, heure de l’explosion qui a anéanti une rame du métro il y a un an.

Le troisième instant de la cérémonie interviendra dans la partie de la rue de la Loi située entre le rond-point Schuman et le parc du Cinquantenaire, où sera inauguré un monument dédié à toutes les victimes d’actes terroristes, fruit de l’oeuvre du sculpteur Jean-Henri Compère.

La triple cérémonie est organisée par le gouvernement fédéral, Brussels Airport et la Stib, en association avec les familles des victimes.

Lire la suite sur LaLibre.be

LESOIR.BE | Rédaction en ligne | Mis en ligne 

Les associations des victimes jugent le projet de loi créant un « statut de solidarité nationale » compliqué et insuffisant.

Adopté fin février en cabinet restreint ( Le Soir du 23 février), le projet de loi « portant création du statut de solidarité nationale pour les victimes d’actes de terrorisme » sera présenté ce mercredi en commission de la Santé.

Maggie De Block (VLD) et Steven Vandeput (N-VA), ministres des Affaires sociales et de la Défense du gouvernement fédéral, portent le projet et se montrent soucieux de présenter des résultats tangibles pour le 22 mars, premier anniversaire des attentats à Maelbeek et Zaventem. Le statut qui entame son périple parlementaire prévoit notamment l’octroi d’une pension de dédommagement et vise au remboursement des soins médicaux à ces victimes ayants droit.

Lire la suite sur Lesoir.be

RTBF.BE | A. Lo. | 

Cela fera bientôt un an que des attentats meurtriers ont durement touché la capitale belge. Avec une problématique qui est revenue récemment sur la table, suite à la commission d’enquête attentat, celle du suivi et de l’accompagnement des victimes de ce drame. Beaucoup pointent un manque de réactivité de la part de l’Etat, et un comportement peu humain de la part des assurances, coinçant les victimes dans un cycle administratif long, lourd et complexe.

Ce dimanche, A votre avis a permis la rencontre des trois milieux directement concernés par ces attentats. Les politiques, avec les députés fédéraux Catherine Fonck (cdH) et Damien Thiéry (MR), le monde de l’assurance avec le porte-parole d’Assuralia, Wauthier Robyns et les victimes, représentées ici par Thomas Savary, co-fondateur de l’association de victimes V-Europe et victime indirecte, ainsi que Mireille Monville, psychothérapeute de l’ULg ayant suivi des victimes du 22 mars et de la fusillade de Liège.

Un sentiment d’abandon

Le débat s’est articulé autour de deux ressentis perçus par beaucoup de victimes des attentats du 22 mars: le sentiment d’abandon de la part de l’Etat et la lourdeur et la lenteur administrative qui accompagne les demandes d’indemnisation auprès des assurances.

Lire la suite sur RTBF.BE

AFP, publié le vendredi 10 mars 2017 à 12h35

Terrorisme: l’Union européenne manque de cohésion dans la prise en charge des victimes d’attentats

Soumise à une menace terroriste inédite, l’Union européenne manque cruellement de cohésion dans la prise en charge des victimes d’attentats, un sujet sensible sur lequel les Etats membres planchent vendredi.

“Il devrait y avoir un système européen d’aide aux victimes”, affirme Thomas Savary, Français qui a perdu sa belle-mère belge dans l’attentat contre l’aéroport bruxellois de Zaventem. En Belgique, après les attaques jihadistes du 22 mars qui ont fait 32 morts et 400 blessés, “il n’y avait rien de prévu pour les victimes. C’était le néant administratif, juridique et financier”, se souvient-t-il.

Un an plus tard, sa famille n’a reçu “aucune indemnisation”. “Des gens qui ont été amputés n’ont même pas eu d’argent pour s’acheter des prothèses”, peste ce commercial de 30 ans, qui face à ces dysfonctionnements a créé l’association V-Europe.

Lire la suite sur Actualités Orange.fr

RCF – Emission SPÉCIALE dediee A v-Europe

Ce lundi 16 janvier 2017, suivons nos membres Pierres-Yves et Abdallah qui parleront en direct sur une émission spéciale pour V-Europe.

L’émission est l’interview de Léo Pottier qui sera spécialement pour nous de 12h15 à 13h.

Fréquence de la station : Bruxelles: 107.6 fm, Liège: 93.8 fm, Namur 106.8 fm, Bastogne: 105.4 fm

http://rcf.be

Merci a tous pour cette première journée ensemble.

Une journée remplie d’emotions, de partages, d’idées mais le principal c’est de s’être enfin réunis.

Cette première date signifie la naissance de notre association.

“Chaque histoire est différente mais chacun est important”.


Bedankt voor deze eerste dag allemaal samen.

Een dag vol emoties, ideeën… Het voornaamste is dat we eindelijk elkaar gevonden hebben en samen konden delen.

Deze eerste datum betekent het begin van onze vereniging.

“Ieder verhaal is anders maar ieder van jullie is belangrijk”


Thank you all for this first day together.

A day where we have shared emotions,ideas..but the main thing is that we finally found each other!

This first data means the birth of our association.

“Every story is different but everyone of you is important”