Près de huit mois après les attentats de Bruxelles, des proches de victimes ont décidé de créer une association. 32 personnes ont perdu la vie dans les explosions de la station de métro Maelbeek et de l’aéroport de Zaventem. Et les proches de ces victimes, les maris, les compagnes, les pères, les frères, les amis vivent toujours dans la souffrance.

À la douleur s’ajoutent les tracasseries administratives auxquelles ils sont confrontés, voire des tracasseries financières pour d’autres.

Près de huit mois après les attentats de Bruxelles, des proches de victimes ont décidé de créer une association. 32 personnes ont perdu la vie dans les explosions de la station de métro Maelbeek et de l’aéroport de Zaventem. Et les proches de ces victimes, les maris, les compagnes, les pères, les frères, les amis vivent toujours dans la souffrance.

À la douleur s’ajoutent les tracasseries administratives auxquelles ils sont confrontés, voire des tracasseries financières pour d’autres.

Lire la suite sur le site rtbf.be

Alors que des proches des victimes ont lancé une association d’aide intitulée V-Europe AISBL, le parquet annonce que 778 personnes se sont déclarées victimes auprès de la justice.

A ce jour, 778 personnes se sont déclarées victimes auprès de la justice après les attentats du 22 mars, que ce soit par le biais d’une déclaration de personne lésée ou de partie civile, a indiqué lundi le procureur fédéral, Frédéric Van Leeuw, devant la commission d’enquête parlementaire..

Lire la suite sur l’avenir.net …