Texte de Jesca pour sa maman Fabienne qui aurait eu 52 ans hier.

 

Maman,

Aujourd’hui j’aimerais malgré tout que cette journée du 19e janvier soit un souvenir à chérir. Car ta naissance a permis à tant de personnes de trouver le bonheur.

Grâce à ta naissance, non seulement Laurens et moi sommes venus au monde, mais également Loes et Oliver, sans lesquels je n’aurai pas la même force à ce jour.

Tu nous a appris tant de choses et surtout, tu nous as aimé de tout ton coeur. Tu as été le bonheur de oma et opa, la soeurette aimée de Philippe, la femme parfaite de papa…

Je suis tellement contente que tu aies pu transmettre ta personnalité et ton amour à Loes avant de t’en aller.

Aujourd’hui, nous avons envoyé des bisous dans le ciel en criant fort “bon anniversaire, Moeke !”.

J’espère que tu nous as entendus…

Ik mis je

Ta fille qui t’aime,

Jesca

 

PAR TONY CHALOT | L’ACTU DE BRUXELLES 18/01/2017

Comme toutes les autres victimes, Rosine et son mari John n’avaient rien demandé et pourtant un terroriste se fit exploser dans leur dos, le 22 mars dernier à la station de métro Maelbeek. John a reçu sept projectiles. Après un long combat physique, c’est désormais à…

Lire la suite sur lacapitale.be

Autre petit texte d’Antoine dit Tony, (notre adorable “papy” de l’association)

Ce texte a été écrit le 30 mars, 8 jours après les attentats.

 

Chers tous, merci pour vos marques d’amitié.

En réponse à quelques questions : oui, j’étais dans un wagon de cette rame de métro. Je partais seul pour quelques démarches en ville. Après avoir erré un temps que je ne peux déterminer, à la sortie de la station Maelbeek, les transports publics arrêtés j’ai mis pas mal de temps à rentrer chez moi, avec des péripéties que je raconterai plus tard.

Au moment de l’explosion, j’avais un appareil photos en poche et j’ai pris quelques clichés pendant mon évacuation du wagon puis vers la rue de la Loi, qui a pris environ une heure.

A la Bourse, dimanche dernier, j’ai été interviewé par une chaine TV suisse puis par une équipe de “Paris Match” intéressée par mon commentaire et mes photos. Ils n’avaient pas pu descendre dans la station Maelbeek. Par téléphone et rencontres, les choses se sont précisées avec eux. Je suis curieux de voir ce qu’il en sera.

Annie et moi sommes retournés à la Bourse plusieurs fois et hier en métro, à nouveau en fonction. Pas de crainte mais il me fallait “conjurer”.

Et puis, que penser ? L’indice de précaution descendra de 4 à 3 … Les djihadistes auront bien le temps et choisiront pour se rappeler “au bon souvenir”. Changement d’époque ? Je ne crois pas bien à une réaction politique tangible, déterminante, dans notre petit pays déjà presque éclaté, ou à l’échelon européen.

Beaucoup d’encres, de questions et de discussions, encore…

Bien amicalement.

Tony

Mardi 22.03.16 – 09h11

 

Station Maelbeek,

 

 

Le physique indemne, c’est dans la tête que cela doit mûrir. Seul le hasard a tiré car je ne crois pas au destin. Rien n’est écrit et il serait bien présomptueux de nous penser supérieurs en ce monde que l’humain fait dériver.

Sensation bizarre d’être là “par exception ?”, que c’est pas juste pour d’autres, autour de moi frappés. Brouillard… et comme un déséquilibre. “Mais qu’est-ce que je fais maintenant ?”

Incompréhension de ce que je vois plus tard à la télé, dans les journaux. Commentaires dérisoires des “autorités”. C’est quoi, ce dérapage de notre société qui n’a rien vu venir ? J’y pensais souvent mais c’est en écrivant ceci que je tente de faire le point, de réunion des éléments, de faire un bouquet.

Continuant sur ce chemin, je pense arriver, à atterrir. Une vue cependant : l’éclair initial ne me quittera jamais. Positif : dans les secondes qui l’ont suivi, la réalité m’est tombée que les problèmes parus graves sont bien secondaires, alors que je m’y scotchais. Est-ce une pensée durable ?

Aussi, quel luxe de s’appesantir sur mon petit chemin, alors que …… et je pense tendrement à eux.

Bien à vous.

Antoine dit Tony (notre adorable “papy” de l’association)

Ce 18 décembre 2016, l’employeur de Fabienne Vansteenkiste, “Avia Partner”, nous a organisé un lâcher de ballons en son honneur uniquement. Il n’était pas question de revenir sur cette triste journée des attentats à Zaventem qui a touché tous les collègues au plus profond d’eux-mêmes. Leur seul souhait était de partager les souvenirs de Fabienne, en tant qu’ami(e), collègue, patron…

Nous étions invités à Malignes dans un club de hockey où nous étions tout de suite accueilli par Danielle Iwens, l’organisatrice, chère collègue de Fabienne et depuis, un grand soutien pour nous tous.

Dès que nous sommes rentrés, les couleurs des ballons nous invitaient à sourire. Les petits-enfants de Fabienne, Loes (5 ans) et Oliver (2 ans) étaient ravis de pouvoir dessiner sur des petites cartes munies d’une photo en noir et blanc de leur “Moeke”, et d’ensuite pouvoir les accrocher au ballon de leur choix.

Les événements qui ont suivis étaient tous intenses et touchants. Les discours remplis de vérité et de sincérité à l’égard de Fabienne, les discussions partagées avec chacun d’eux. Nous avons écouté leurs difficultés à surmonter l’épreuve, leur courage de continuer. Nous avons vu leurs larmes, leur envie de partager, de nous soutenir.

Toutes ces émotions se traduisaient à merveille lors du lâcher de ballon : tous ensemble en cercle, presque en se donnant la main pour regarder s’envoler ces couleurs haut dans le ciel pour que Fabienne puisse ressentir tout cet amour que nous lui avions envoyé…

Sa fille, Jesca VAN CALSTER

RCF – Emission SPÉCIALE dediee A v-Europe

Ce lundi 16 janvier 2017, suivons nos membres Pierres-Yves et Abdallah qui parleront en direct sur une émission spéciale pour V-Europe.

L’émission est l’interview de Léo Pottier qui sera spécialement pour nous de 12h15 à 13h.

Fréquence de la station : Bruxelles: 107.6 fm, Liège: 93.8 fm, Namur 106.8 fm, Bastogne: 105.4 fm

http://rcf.be

Merci a tous pour cette première journée ensemble.

Une journée remplie d’emotions, de partages, d’idées mais le principal c’est de s’être enfin réunis.

Cette première date signifie la naissance de notre association.

“Chaque histoire est différente mais chacun est important”.


Bedankt voor deze eerste dag allemaal samen.

Een dag vol emoties, ideeën… Het voornaamste is dat we eindelijk elkaar gevonden hebben en samen konden delen.

Deze eerste datum betekent het begin van onze vereniging.

“Ieder verhaal is anders maar ieder van jullie is belangrijk”


Thank you all for this first day together.

A day where we have shared emotions,ideas..but the main thing is that we finally found each other!

This first data means the birth of our association.

“Every story is different but everyone of you is important”

AFP Publié le – Mis à jour le

“J’ai juste vu ce gigantesque camion noir qui a foncé à travers le marché et renversé tellement de gens, puis toutes les lumières se sont éteintes et tout était détruit”, a raconté une touriste australienne, Trisha O’Neill, à la chaîne de télévision Australian Broadcasting Corporation.

Il y avait “du sang et des corps partout”, y compris d’enfants et de personnes âgées, a-t-elle ajouté, disant avoir “éclaté en sanglots”.

Le drame s’est déroulé au pied de l’église du Souvenir, monument phare de la partie occidentale de la capitale allemande, situé sur l’une des artères commerciales les plus fréquentées de Berlin, le Kurfürstendamm.

Sur place, les journalistes de l’AFP ont vu des poutres de bois brisées jonchant le sol, des décorations de Noël et au moins un sapin renversé le long de l’énorme remorque.

Les accès des lieux ont été immédiatement bloqués par les forces de l’ordre, qui s’affairaient autour du camion au pare-brise partiellement éclaté. Tout autour, ambulances, pompiers et policiers étaient déployés, prenant en charge les blessés et tenant à distance les badauds. Des forces de l’ordre armés de mitrailleuses patrouillaient à proximité du cordon.

 



Scènes d’horreur sur un marché de Noël de Berlin par lalibre
 

“Des corps partout”, la foule transpercée, incrédulité : voici les récits de sept témoins, touristes ou étrangers vivant à Berlin, qui ont vu l’attentat au camion qui a fait 12 morts et 48 blessés lundi soir sur un marché de Noël

Lire la suite sur lalibre.be

7sur7.be – 23/12/16 – 09h12

Mohamed El Bachiri a perdu son épouse, Loubna, dans les attentats de Bruxelles. Malgré l’épreuve qu’il traverse, il appelle au “jihad de l’amour”.

Loubna Lafquiri © kos.
Loubna Lafquiri, 34 ans, mariée et mère de trois enfants, a perdu la vie dans la station de métro Maelbeek au moment des attentats de Bruxelles.

En dépit de la perte de “l’amour de sa vie, son amie, la mère de ses enfants”, Mohamed El Bachiri a délivré jeudi soir dans l’émission “De Afspraak” sur la chaîne flamande Canvas, un message d’amour empli d’humilité et de sagesse dans une tirade d’un peu plus de six minutes.

Lire la suite sur 7sur7.be

dhnet.be – CHRISTOPHE LAMFALUSSY Publié le – Mis à jour le

“Aujourd’hui je me sens comme une personne sans domicile fixe au milieu de la société, tirant avec moi ma femme et mes enfants.” Cet appel à l’aide, c’est Philippe Vansteenkiste, le frère de l’une des victimes des attentats, qui le lance dans une interview à “La Libre”.

Huit mois après les attentats de Bruxelles, la société belge oublie progressivement le traumatisme du 22 mars. Mais ce n’est pas le cas des proches des victimes, qui s’empêtrent dans les nuits sans sommeil, les tracasseries administratives et un sentiment d’injustice face à un Etat belge qui leur paraît incompétent car non coordonné.

Philippe Vansteenkiste vient de déménager dans le Brabant wallon pour se rapprocher de ses vieux parents, traumatisés par la mort de sa sœur Fabienne, une employée à l’aéroport de Zaventem décédée à l’âge de 51 ans.

Tourné vers l’international, ce fils de militaire a vécu une vingtaine d’années à l’étranger, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Mais aujourd’hui, il reste au pays, avec sa femme et ses trois enfants. “En huit mois, j’ai épuisé presque toutes mes réserves“, confie-t-il.

La vie semble suspendue pour cet homme qui parle six ou sept langues mais …

Lire la suite sur le site dhnet.be

 

LALIBRE – CLEVERS ANTOINE Publié le – Mis à jour le

L’appel lancé dans “La Libre” a été entendu par la commission attentats.

La commission d’enquête parlementaire entendra Philippe Vansteenkiste et Eddy Van Calster, les deux fondateurs de l’association de défense des victimes des attentats de Bruxelles qui se sont exprimés lundi dans les colonnes de “La Libre Belgique”. C’est le président de cette commission, Patrick Dewael (Open VLD), qui l’a annoncé lundi. Le frère et le mari de Fabienne Vansteenkiste, tuée à Zaventem le 22 mars dernier, souhaitent témoigner des longues procédures administratives et du manque de coordination entre les différents services, qu’ils ont vécus depuis huit mois.

“Il n’est pas toujours évident pour les victimes de s’en sortir en raison du morcellement administratif“, a reconnu le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw devant la commission. “Nous avons organisé deux réunions avec les victimes. Cela a été extrêmement dur avec certaines. Mais d’autres ont été apaisées”, a-t-il ajouté…

Lire la suite sur lalibre.be